• Claudine Hallier

Le changement commence quand on arrête d'en parler...

Voici quelques extraits sur les 10 premières minutes de cette captivante interview de Joe Dispenza.


"Le processus du changement requière le des-apprentissage et le ré apprentissage.

Cela demande de stopper les habitudes, les comportements câblés que vous avez en vous.

Re Inventer un nouveau moi demande l'élagage de connexion synaptique.

C’est comme couper le passé puis faire pousser de nouvelles connexions pour créer un nouveau futur.

Cela requière d’oublier les émotions qu’on a stocké dans notre corps.

On re-conditionne le corps pour des nouvelles émotions. Nous devons passer de 'vivre dans le passé' à 'vivre dans le futur'.


L’esprit est impliqué dans tout ce que nous faisons mais si vous continuez de recréer le même état d’esprit chaque jour, à force d’avoir les mêmes pensées en faisant les mêmes choses en vivant avec les mêmes habitudes qui produisent les mêmes expériences, qui donneront les mêmes émotions, votre état d’esprit sera le même chaque jour. Les cellules nerveuses qui s’activent en même temps se connectent.

Vous câblez alors votre cerveau pour qu’il corresponde à votre état d’esprit.


Pour changer d’état d’esprit, vous devez utiliser votre cerveau d’une certaine façon.


En activant le cerveau avec de nouvelles façons d’apprendre, de nouvelles informations, à faire de nouveaux choix pour avoir de nouveaux comportements qui créeront de nouvelles expériences qui donneront des nouvelles émotions, vous aurez un nouvel état d’esprit qui vous donnera une nouvelle vie.



Le cerveau est organisé de façon à refléter tout ce que vous savez de votre vie. Votre cerveau est un enregistrement de votre environnement.

Cela amène la question suivante: est-ce que l’environnement contrôle vos pensées ou est-ce que ce sont vos pensées qui contrôlent l’environnement?


Si vous vous réveillez tous les matins, que vous faites les mêmes choses que vous allez aux mêmes endroits que vous voyez les mêmes personnes, que vous réagissez de la même façon et que vous avez les mêmes comportements, ce sera l’environnement externe activera des circuits dans votre cerveau et vous fera avoir des pensées égales à ce que vous savez déjà.

Tant que que vous pensez avec ce que vous savez déjà rien ne change.

D’après le modèle quantique, vous renforcez ce qui est déjà là.


Pour changer, vos pensées doivent être plus fortes que l’environnement

Nos pensées créent nos conditions de vie.


Vivre dans la survie ou vivre dans la création?

Vivre dans la survie c’est vivre dans le stress.

Le corps n’est plus en homéostasie.

Nous avons différents types d’éléments stressants: nous avons le stress physique comme les blessures ou tous les accidents. Nous avons le stress chimique, comme les pesticides, les polluants, les bactéries les virus et les métaux lourds.

Puis il y a le stress émotionnel: les embouteillages, les médias, les hypothèques, l’éducation, la retraite, les tragédies familiales.

Chacune de ces choses qu’elle soit physique ou émotionnelle, déséquilibre votre corps.

Nos cinq sens nous plongent dans l’environnement.


Le résultat d’une expérience est ce qu’on appelle une émotion.

Les émotions nous aident à nous rappeler nos expériences.

La plupart des gens, à un moment de leur vie, cessent d’apprendre et commencent à ressentir.

Quand on utilise les émotions comme baromètre pour prédire une expérience future, nous voyons le futur à travers le filtre du passé.

C’est pourquoi tant de gens ont de la difficulté à changer car vous ne pouvez pas créer un nouveau futur en restant dans les émotions du passé. Vous devez les laisser tomber.


Vous savez nous devons distinguer deux choses: quand vous réagissez dans votre vie ,vous réagissez avec un certain degré d’adrénaline et vous vous sentez en colère, pas à la hauteur ou anxieux.

Cela provoque des changements chimiques dans votre corps et votre cerveau.

C’est ce qu’on appelle le stress.

Lorsque nous sommes dans cet état il y a toujours une différence entre ce que les choses semblent être et ce qu’elles sont vraiment. Ces émotions nous poussent à réagir comme un animal qui possède une grande mémoire.


Maintenant, quand vous avez un ressenti intuitif, vous ne réagissez pas vraiment. Donc vous n’activez pas les hormones du stress.

En fait vous vous coupez de l’environnement et vous vous connectez à ce qui vous semble juste. En ce qui concerne votre âme et comment votre corps s’aligne avec quelque chose, c’est une intuition très différente, une façon très différente de faire confiance à votre ressenti. ..."



© 2016 Bee-Attitude - Claudine Hallier - Thérapies Somato-Émotionnelles - Coaching Équilibre et Performance -  Créé avec Wix.com

  • Instagram - Gris Cercle
  • Pinterest - Gris Cercle
  • Facebook - Gris Cercle
  • LinkedIn - Gris Cercle