• Claudine Hallier

Notre tube digestif a un cerveau qui peut expliquer les cas d'obésité.


https://presse.inserm.fr/obesite-notre-second-cerveau-serait-il-trop-efficace/2507/


Les travaux présentés mettent en exergue la capacité des nutriments à moduler le fonctionnement du second cerveau et le rôle de ce cerveau dans le développement de l’obésité, en particulier juvénile. A terme, la prévention de pathologies neuro-dégénératives digestives voire du système nerveux central pourrait être modifiée par des approches nutritionnelles.


7 vues0 commentaire